Apprendre à refaire bouger les enfants

Retour à la liste des actualités
Apprendre à refaire bouger les enfants

Apprendre à refaire bouger les enfants

25 janvier 2023  - Formation continue universitaire

L’activité physique est essentielle pour le développement physique, psychique et social des enfants de tout âge. L’évolution sociétal de ces dernières années a conduit à un manque d’activité physique de plus en plus présent chez les enfants, avec toutes les conséquences et les dangers que cela implique.

Jorge Pinto, vous en tant qu’éducateur spécialisé comme formateur de cirque, pouvez-vous confirmer ce phénomène et comment se manifeste-t-il, selon vous, au quotidien ?

Malheureusement oui, je ne peux que confirmer ce phénomène déjà observable au cours des dernières années. Une partie des enfants et des jeunes ont perdu l’intérêt envers les cours et les entraînements. Alors que le phénomène existait déjà avant, il a vraiment prise de la vitesse et l’ampleur avec la crise sanitaire les dernières années. Ayant été forcé à réduire leurs activités pendant un certain temps, l’intérêt est maintenant moins important. Les jeunes ont tout simplement perdu l’habitude d’entretenir des activités régulières, ont appris à s’occuper autrement et rajouter ces activités maintenant à leur planning journalier peut être perçu comme un fardeau en plus.

Cependant, j’observe aussi qu’il a des enfants et des jeunes qui sont encore en phase de recherche d’activité ou qui veulent en changer. Certains ont du mal à trouver du nouveau ou à s’engager sur du moyen, voire long terme sur une nouvelle activité, à laquelle il s’agira de s’intégrer aussi.

À votre avis, quelle est la promotion et l’éducation idéales en matière d’activité physique pour les enfants dans les années à venir ? Qu’est-ce qui doit encore changer en priorité au sein de la société, mais surtout dans les institutions ?

À mon avis, l’activité physique doit prendre plus d’importance et d’espace dans le cadre de l’école, de la maison relais et du lycée. Les institutions devraient embaucher des personnes compétentes en et passionnées par le sport. Cela mettrait l’activité à nouveau plus à l’ordre du jour, d’avoir des accompagnateurs qui mettent un accent particulier sur le fait de bouger.

L’organisation d’activités physiques parascolaires au sein de différents groupes ou classes seraient envisageable.

Il serait également intéressant de regrouper les élèves par centre d’intérêt en mélangeant des élèves d’âges différents. Cela créerait une nouvelle dynamique, de l’entraide et de la motivation entre pairs.

Il faudrait investir dans des infrastructures et recruter le personnel nécessaire (entraineurs, éducateurs sportifs, prof de sport, etc.) et pourquoi pas, collaborer avec des sportifs professionnels sur des actions de sensibilisations ponctuelles.

Il serait également important de considérer à donner l’accès aux hall sportifs pendant les vacances scolaires ou les weekends, afin de permettre aux jeunes d’avoir la possibilité de faire du sport dans un environnement sécurisé et d’ainsi créer des bonnes habitudes et de les intégrer à leur routine.

Vous intervenez en tant qu’expert/e dans le cursus de certificat « Promotion de l’activité physique des enfants ». Qu’est-ce qui vous a incité à participer à ce certificat ?

Depuis ma formation et à travers mon parcours professionnel, j’ai toujours travaillé avec des enfants, des jeunes et des adultes dans le domaine de l’activité physique. C’est une passion qui m’accompagne depuis toujours. J’aime partager mon savoir-faire, voir l’effet que cela a sur les jeunes. C’est ce qui me motive de soutenir de manière générale la promotion de l’importance de l’activité physique, parce qu’il s’agit d’aller à l’encontre d’un phénomène sociétal qui est inquiétant pour les jeunes générations et celles du futur.

Existe-t-il des bases que chacun peut acquérir afin de pouvoir travailler avec des enfants dans le domaine de l’éducation par le mouvement ?

Oui, il existe des bases. Mais ces bases doivent être acquises de manière fondée sur des approches pédagogiques et d’organisation à court et à long terme. Il s’agit de bases fondamentales importantes de la technique, et il est donc important d’acquérir des compétences qualifiées avant de les appliquer. Mais tout le monde peut les acquérir à condition d’être bien formé par un expert.

Et si cela a suscité votre intérêt, l’ULCC vous propose un module de formation qui débutera au semestre d’été 2023. Il met l’accent sur les bases de la pédagogie du mouvement pour les enfants de 0 à 12 ans. Bien que se module fasse partie d’un certificat universitaire sur la promotion de l’activité physique des enfants, vous pouvez le suivre séparément.

Modul2-banner-email-certificat-education


Partager cet article sur :